Festival OSINT

Contre-enquête et regard civil : du journalisme d’investigation au cinéma documentaire

Festival OSINT

OSINT pour "Open Source Intelligence" : un journalisme s'invente entre investigation, cinéma documentaire et sphères artistiques et militantes. Rendez-vous à la Gaîté Lyrique pour en poser les bases.

Les enquêtes en sources ouvertes (OSINT) sont devenues des éléments (audio)visuels faisant partie de notre quotidien. Qu’il s’agisse de documenter l’avancée des chars russes au cours de l’invasion de l’Ukraine, de dénoncer des violences policières ou des violences d’État, de témoigner des crimes contre le climat, ces productions se multiplient et atteignent une audience de plus en plus importante. Pour ce festival, les associations Open Facto et Après les Réseaux Sociaux proposent de réfléchir à la circulation de ce type d’enquêtes entre le journalisme d’investigation, le cinéma documentaire et les sphères artistiques et militantes.

Jeudi 14 décembre

(-> réservation pour les conférences en Audito ici)

9h30-10h30, Audito Conférence introductive sur les productions journalistiques d’investigation dites “OSINT” en France et ailleurs. Avec Asia Balluffier, journaliste, rédactrice en chef adjointe au service vidéo du Monde, en charge de la cellule “enquête vidéo”.

11h-13h, Audito Copwatching et contre-surveillance. Le monopole de la surveillance glisse entre les doigts de l'État et des multinationales du numérique : il s’effrite et ruisselle vers les citoyen·nes, les militant·es ou encore les journalistes independant·es. En solitaire ou en collectif, iels produisent de documents et les analysent pour rendre compte des activités pas toujours licites des corps armés comme la police. Avec :

  • Paolo Cirio, artiste hacktiviste, auteur notamment de la pièce “Capture”

  • Noémie Levain, La Quadrature du Net/TechnoPolice

  • Fabien Leboucq,  journaliste chez Libération au service police-justice

Modération : Alice Leroy (Université Gustave Eiffel)

14h30-16h30, Salle du 4 (-> inscription ici) Atelier : OSINT et enquêtes financières. Mini-formation animée par :

  • Karine Pfenniger, journaliste chez Forbidden Stories

  • Poline Tchoubar, journaliste chez CAPA Presse (émission Sources, ARTE)

15h00-17h30, Audito Pour ce premier festival sur l’OSINT, focus sur les enquêtes en sources ouvertes sur le continent Africain. Avec : 

  • Martial Manet, enseignant-chercheur contractuel à l’Université Paris-Saclay/UVSQ. Docteur en droit, il a été Visiting Scholar à l’Institute of African Studies et à la Law School de Columbia University

  • Lou Osborn, enquêtrice et coordonne le collectif All Eyes On Wagner. Elle a co-écrit Wagner, enquête au cœur du système Prigojine, paru aux éditions du Faubourg

  • Julia Ntumba Kanyinda, ancienne chargée de programme à la Plateforme de Protection des Lanceurs d’Alerte en Afrique (PPLAAF)

Modération par Kevin Limonier (GEODE, Paris 8, Institut universitaire de France)

18h30-20h30, Plateau (-> accès libre) Pour les “apéro-enquêtes”, le Festival OSINT invite des journalistes issu·es de médias différents à présenter une ou plusieurs de leurs enquêtes. Autour d’un verre et en dialogue avec un·e universitaire, ils et elles raconteront et interrogerons leurs expériences d'enquête en sources ouvertes à la première personne. Avec : 

  • Thomas Eydoux, journaliste à la cellule enquête vidéo du Monde, en dialogue avec Olivier Le Deuff, maître de conférences à l’université Bordeaux Montaigne

  • Sébastien Bourdon, journaliste indépendant, Liselotte Mas et Arthur Carpentier, journalistes à la cellule enquête vidéo du Monde, en dialogue avec Audrey Alvès, maîtresse de conférences à l’université de Lorraine.

Vendredi 15 décembre

(-> réservation pour les conférences en Audito ici)

10h-11h, Audito Conférence de Charles Heller portant sur l’éthique de l’utilisation des images dans le cadre d’enquête OSINT sur les violences aux frontières. Charles Heller est chercheur et cinéaste, il est co-directeur de l’agence d’investigation Border Forensics et a travaillé pour Forensic Architecture

11h30-13h30, Audito OSINT et outils esthétiques. L’OSINT consiste aussi dans l’invention de certains formats graphiques et visuels, d’une grammaire de la narration et de l’argumentation dans le domaine audiovisuel. Ses productions se reconnaissent, entre autres, par le façonnage et l’adoption de codes et d’outils esthétiques qui méritent d’être identifiés, contextualisés et discutés. Avec : 

  • Antoine Schirer, journaliste, réalisateur et designer indépendant. Il a travaillé pour la BBC, Le Monde et Libération

  • Cécile Boëx, maîtresse de conférences à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (Ehess). Ses recherches portent sur la relation entre les images animées (fiction, amateur, documentaire) et le politique au Moyen Orient et plus particulièrement en Syrie

  • FleuryFontaine, duo d’artistes travaillant à l’intersection des méthodologies OSINT, de l’art contemporain et du documentaire vidéo

Modération par Allan Deneuville (Université Bordeaux Montaigne)

15h-18h, Salle du 4ème étage (-> inscription ici) Atelier : Géolocalisation et enquêtes géopolitiques. Mini-formation de géolocalisation animée par Sébastien Bourdon, journaliste indépendant.

15h-16h30, Audito Projection de courts-métrages cartographiques. Depuis au moins une quinzaine d’années, l’espace que nous habitons au quotidien est composé de cartes connectées, d’images satellitaires, de partages de position, de gps… Le Festival OSINT présente une série de courts métrages internationaux récents qui interrogent les enjeux et les pratiques de ces milieux visuels : que faisons-nous de cette géographie numérique? Avec un esprit ludique et critique, chaque film se sert de ces images et les interroge pour s’orienter au sein des images cartographiques très souvent mobilisées dans les enquetes OSINT.

  • Nunca e noite no mapa (2016) d’Ernesto de Carvalho. Le cinéaste renvoie un regard (critique) à celui, indifférent, de la Google Car qui cartographie sa ville au Brésil comme l'aménagement urbain orchestré par le haut : par l'État et le marché.
  • Searching for the perfect gentleman (2019, sous-titrage en anglais) de Lena Windisch. De Marseille à l’Afrique, l'enquête se fait jeu et dérive à la chasse d’une affiche pour coiffeurs qui finit par dresser le portrait d’un réseau de production et diffusion globalisé et métisse.
  • Geomarkr (2022) de Chloé Galibert-Laîné. Les techniques de géolocalisation deviennent un univers vidéoludique pour les joueurs·ses de GeoGuessr. L’essai vidéo de Chloé Galibert-Lainé nous plonge dans une série de parties jouées par un chercheur complice et, à l’aide de l'héritage de Chris Marker, réfléchit au statut des images cartographiques en question.
  • Anatomy of a killing (2018) de BBC Africa - Aliaume Leroy et Ben Strick. Un meurtre a lieu au Cameroun, la responsabilité semble floue. L’équipe de BBC Afrique s’attelle à comprendre ce qui s’est passé, tout d’abord par une analyse méticuleuse des indices contenus dans les images qui documentent la violence.

Séance présentée par Pauline Chasseray-Peraldi (Chercheuse en sciences de l’information-Université de Liège)

17h-18h30, Audito Projection du film Private Footage (2022) de Janaina Nagata. Private Footage est un desktop movie partant d’une bobine 16 mm tournée par un amateur et retrouvée, par hasard, par la réalisatrice brésilienne. Avec les outils de l'enquête connectée et l’espace de son bureau d’ordinateur, la cinéaste tente de comprendre ces images et de reconstruire le portrait de l’Afrique du Sud sous Apartheid inscrit dans ces mémoires cinématographiques anonymes. En partenariat avec le festival FID Marseille.

Questions-réponses avec la réalisatrice, animé par Gala Hernández López (Université Paris 8)

18h30-20h, Plateau (-> accès libre) Apéro-enquêtes. Tout comme la veille, le Festival OSINT invite des journalistes issu·es de médias différents à présenter une ou plusieurs de leurs enquêtes. Autour d’un verre et en dialogue avec un·e universitaire, ils et elles raconteront et interrogerons leurs expériences d'enquête en sources ouvertes à la première personne. Avec : 

  • Poline Tchoubar, journaliste chez CAPA Presse pour l’émission “Sources” d’Arte, en dialogue avec Rayya Roumanos, directrice des études de l'Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA)

  • Alliaume Leroy, journaliste d’investigation, réalisateur et producteur pour la BBC

En continu

Chambre sonore (-> accès libre) “XD” (Julie Sas, 2022) - Insatallation vidéo en boucle. XD s’appuie sur un fait divers (l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès) et la multiplication des enquêtes – juridiques, journalistiques, amateures – qu’il a, par un phénomène de fantasmagorie collective, engendrée. Cherchant à confronter les logiques de la procédure judiciaire à celles du délire paranoïaque, de la réflexion spéculative et de la pensée compulsive, XD n’est pas tant l’exposition d’une disparition que celle de formes de surveillances collectives intériorisées et teintées d’angoisse.

Meetings, talks & workshops

Encore heureux

Encore heureux

Le nouveau podcast de Binge à vivre en public

27.09.23–22.02.24

Book
Joyeux Bordel : migration, une chance pour la France ?

Joyeux Bordel : migration, une chance pour la France ?

Avec Benoît Hamon

Tue 02.27.2024 at 7:00 pm

Book
Mini Paysage

Mini Paysage

Avec Kiblind et Beya Rebaï

Thu 02.29.2024 at 6:30 pm

Buy tickets
View all