La photo documentaire a-t-elle le pouvoir de transformer le monde ?

Avec José Nicolas, Isabeau de Rouffignac, Christine Delory-Momberger, Valentin Bardawil

La photo documentaire a-t-elle le pouvoir de transformer le monde ?

Le festival Réflexivité(s) propose d'explorer la richesse de la production photographique d'aujourd'hui, en compagnie de quatre photographes de terrain.

Du reportage de guerre des années 80-90 aux travaux plus contemporains sur l'intime ou le politique, comment les photographes contribuent-ils à façonner notre société ? Les photographes José Nicolas, Isabeau de Rouffignac, Christine Delory-Momberger et Valentin Bardawil partagent, avec la générosité légendaire des photographes, les dessous de leur travail dans le champ de la photographie documentaire. Cette rencontre est proposée par Réflexivité(s) manifestation photographique, en partenariat avec la revue LIKE. Créé en 2022 et déjà fier de deux éditions, le festival Réflexivité(s) mêle les arts, particulièrement la littérature et la poésie, à la photographie, afin d’ouvrir les regards.

En présence de : 
  • José Nicolas est familier des terrains de guerre, du continent africain au Kurdistan, de la Bosnie à l'Afghanistan. Au Rwanda, il a été blessé par balles dans une embuscade. Remis sur pied, il a repris ses reportages. José Nicolas racontera pourquoi et comment la photographie ne l’a jamais quitté.

  • Isabeau de Rouffignac a toujours un projet en tête, qui l'aura conduite le plus souvent Inde, qu'elle explore avec passion depuis des décennies, au plus proche de la population. Que ce soit à Bhopal ou au Radjasthan, elle effectue de longs séjours, enquête et révèle ce qui reste occulté. Elle partagera certaines de ses expériences, entre drames et espoirs. 

  • Christine Delory-Momberger est universitaire, anthropologue du vivant et auteure photographe. Son entrée en photographie a été fortuite, générée par une quête existentielle sur sa filiation. Mêlant images et textes littéraires, elle crée un espace hybride où elle mène son "enquête intérieure". Christine confiera comment elle s’est construite dans un imaginaire de l’image.

  • Valentin Bardawil est né dans la photographie, vraiment : durant les années 60, tandis que son oncle photographie les stars, son père crée le magazine PHOTO, dont le premier numéro sort en 1967, en même temps qu'il vient au monde. Il exerce ses talents dans d'autres milieux (comédien, scénariste) mais revient à la photo en tant que réalisateur pour les Rencontres d’Arles, puis accompagne Charlotte Flossaut dans la création de Photo Doc, et fonde l’Observatoire de la Photo avec Christine Delory-Momberger. Il nous entraîne sur les chemins d'une existence pavée de photographies.

Rencontres, discussions et ateliers

Danse sismographique

Danse sismographique

Ateliers de danse selon la méthode Corps Sismographe®

10.10.23–25.06.24

Réserver
La Fresque de la rue

La Fresque de la rue

Changer de regard sur la grande précarité

21.05 & 25.06.24

Réserver
GenZ au travail : on se lève et on se casse ?

GenZ au travail : on se lève et on se casse ?

Avec Fabrice Bonnifet et Jasmine Manet

Mar. 21.05.2024 à 19h

Voir tout