Les 10 ans de la Volte
© Teddy Morellec

Les 10 ans de la Volte

une maison d'édition pas comme les autres

La maison d'édition la Volte a maintenant 10 ans, et pour fêter cela, elle vous convie à 3 soirées tout au long de l'automne : rencontre avec des aventuriers littéraires adeptes de prolongements multimédia.

La Volte vous invite à rencontrer ses différents protagonistes lors de soirées animées par des journalistes pour un public curieux d’aventures littéraires et sensible aux prolongements multimedia. Car les auteurs de la Volte ont tous la particularité de participer à des projets musicaux, de jeux vidéo, de véritables fictions multi-supports, au-delà d’adaptations d’œuvres sur d’autres canaux.

Les discussions autour du thème de la fiction et du multimedia seront agrémentées de pièces sonores, musicales, et illustrations de toutes sortes. L’occasion d’approfondir les œuvres publiées, et d’être dans au cœur de l’actualité des projets en cours.

Pour cette première soirée, la Volte vous propose de rencontrer David Calvo et Alain Damasio, auteur de La Horde du contrevent.

Animateur : Martin-Pierre BAUDRY (magazine Chro)

Avec la participation de Phaune radio (qui travaille avec A. Damasio sur le projet sonore LES FURTIFS)

Rencontres

Cohabiter : assemblages terrestres

Cohabiter : assemblages terrestresComplet

Ce qui dépend de nous #4

Cohabiter, c’est composer de nouvelles assemblées entre êtres humains et les autres espèces du vivant, le règne minéral et les artefacts technologiques. C’est prendre soin des écosystèmes auxquels nous appartenons.

  • mardi 28 mai 2019 à 19h00
Recherches à découvert #12

Recherches à découvert #12

Exploration du paysage féral de Matthieu Duperrex

À l’issue d’une résidence de création à la Gaîté Lyrique, Matthieu Duperrex nous propose une conférence performée qui s’intéresse au paysage "féral", un paysage affranchi de la domestication humaine.

  • mardi 4 juin 2019 à 19h00
Vivre avec la catastrophe

Vivre avec la catastrophe

Ce qui dépend de nous #5

Dans la zone de Fukushima, les habitant·e·s apprennent à cohabiter avec la contamination et à recomposer leur vie dans les dangers invisibles de la catastrophe. Cette dernière rencontre du cycle rappelle que la fin du monde n’est que la fin d’un monde.

  • mercredi 12 juin 2019 à 19h00