Art & hypnose : conférence-performance

Art & hypnose : conférence-performance

En plus de servir à la thérapie et de fournir aux artistes des sujets novateurs et fascinants, l’hypnose a souvent été considérée comme une manière de créer autrement.

Des états seconds aux sommeils profonds, l'état de conscience modifié devient alors source créative. Loïe Fuller, Magdeleine G., Salvador Dalì ou encore Matt Mullican en étaient d'ailleurs adeptes dans leurs process de création.
La « promenade dans le temps avec petit chien Magnétic » crée à partir de l'oeuvre de Francis Alÿs The Collector (1990-92) - où l'artiste déambule dans la ville avec une paire de chaussures à semelles aimantées - soulève l'importance de l'inattendu dans le processus hypnotique.
A travers cette « promenade », Catherine Contour évoque ainsi son travail sur et avec l'outil hypnotique, accompagnée de Céline Eidenbenz, chercheuse et spécialiste de la représentation visuelle des croisements entre l'art et la psychiatrie.

 

Catherine Contour

Catherine Contour propose le cycle d'évènements et d'installations Hypnose pendant 2062.
Dans l'exposition, en petite salle du 1er au 5 février découvrez une installation visuelle et sonore dans la petite salle et un dispositif au Centre de ressources.

Après une double formation en arts visuels à l'Ecole Nationale Supérieure des Arts-Décoratifs de Paris et en danse contemporaine, Catherine Contour a développé une démarche singulière qui s'appuie sur une approche extrême-orientale du corps basée sur des pratiques énergétiques, et se nourrit d'influences de la Post-modern Dance, de Dada et de Fluxus.
Elle crée des dispositifs de recherche et de représentation pour des lieux et leurs usagers et y propose des expériences esthétiques, basées sur la mise en mouvement des imaginaires, qui s'enrichissent de croisements avec le son, le design, l'art des jardins et l'hypnose qui devient objet central de son travail : des autoportraits aux collectes de paroles, des dispositifs d'écoute aux pièces chorégraphiques, des danses avec hypnose à la création du concept de Plage (mode d'habitation éphémère d'un lieu et d'un temps par un groupe de Nageurs invités à une expérience intime et collective).
En 2011, elle bénéficie d'une bourse du Centre National de la Danse pour sa recherche sur l'outil hypnotique pour la création, l'enseignement et la transmission en danse.
-

Céline Eidenbenz

Céline Eidenbenz est chercheuse à la section d’histoire de l’art de l’Université de Lausanne (UNIL).
Suite à des études à Lausanne, Vienne, Paris et Genève, sa thèse de doctorat intitulée Expressions du déséquilibre. L'hystérie, l'artiste et le médecin (1870-1914) l’a menée à se spécialiser dans la culture visuelle des croisements entre l’art et la psychiatrie, en particulier dans la représentation expressive de la folie, de l’hystérie et de l'hypnose.
Actuellement, elle prépare deux expositions en Belgique (2012) et en Suisse (2014). 
Elle a récemment publié un article intitulé « L'hypnose au Parthénon. Les photographies de Magdeleine G. par Fred Boissonnas », dans Etudes photographiques (Paris, novembre 2011).
-