L’oeuvre de la semaine : "Center for Technological Pain de Dasha Ilina"

Articles
mercredi 10 avril 2019
L’oeuvre de la semaine : "Center for Technological Pain de Dasha Ilina"
Capture écran tirée de la vidéo "Stylus Helmet to Liberate Fingers" du projet "Center of Technological Pain" par Dasha Ilina.

Fatigue oculaire ? Problème d’addiction aux réseaux sociaux ? Difficulté pour se concentrer ? Avec «Center of Technological Pain», Dasha Ilina propose des solutions pour survivre dans un monde connecté.

Artiste russe installée à Paris, Dasha Ilina rassemble depuis 2017 des solutions aussi pratiques qu’absurdes au mal-être causé par les nouvelles technologies autour du projet «Center of Technological Pain». Cette parodie d’entreprise prend plusieurs formes : des installations, mais aussi des vidéos, des brochures, sans oublier des prototypes. Leur but commun ? Résoudre les maux causés par les abus de portables ou d’ordinateurs.

Les lunettes qu’elle imagine réduisent ainsi les douleurs oculaires, les casques permettent de détacher les mains de son portable, et les coudières de scroller tranquille sans risquer la tendinite. Dasha Ilina, qui fait pourtant partie des millenials, va même jusqu’à proposer de mettre sa tête dans une caisse en carton, technique imparable pour faire le point avec soi-même.

Envie de tester ? En plus des workshops que l’artiste anime régulièrement, des manuels (aussi disponibles sur le site internet de l’artiste) donnent les instructions pour construire les objets avec des matériaux disponibles partout. Il suffira parfois d’un gant en plastique et d’une éponge en passant même par une découpe de matelas de yoga pour atténuer certaines souffrances physiques.

Poussant son concept jusqu’aux techniques de self-défense pour affronter physiquement les technologies, Dasha Ilina prend le parti de l’absurde, du DIY et de l’Open source pour questionner les rapports (complexes) que nous entretenons avec les outils numériques et leurs interfaces.